Titre

Néolibéralisation en Suisse et France, secteur de l'eau

Auteur Paola RATTU
Directeur /trice René Véron
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Eau urbaine et gouvernementalité en Suisse (1850-2010) L'eau urbaine est manipulée et insérée dans le tissu socio-économique de la ville pour former un cycle hydro-social qui révèle les pouvoirs en place et en est constitutif. En Europe occidentale le pouvoir et la manière de l'exercer a connu une série de changements, passant de la contrainte physique à la contrainte morale et finalement à l'auto-contrainte, exercées à travers différentes technologies de pouvoir. A l'heure actuelle, en particulier suite à l'émergence du néolibéralisme et des néolibéralisations, les Etats encouragent ce que Foucault a appelé la gouvernementalité. Le but de la recherche est d'étudier les changements dans l'exercice du pouvoir à travers l'évolution du cycle hydro-social et des discours s'y rapportant, dans une perspective foucauldienne. L'intérêt de cette recherche est double. En effet, il s'agit d'une part d'appliquer les concepts foucauldiennes tels la gouvernementalité et les méthodes utilisées par Foucault (notamment l'archeologie du savoir) à la thématique du cycle hydro-social, qui jusqu'à présent a été abordé dans la littérature surtout avec des approches marxistes. Deuxièmement, il s'agit d'étudier l'apparition de l'Etat néolibéral dans un contexte avant-gardiste par rapport au reste du monde (la décentralisation, la rationalisation et la gouvernementalité elle-même semblent être apparues en Suisse bien avant le mouvement néolibéral des années 1970).
Statut terminé
Délai administratif de soutenance de thèse
URL http://mesoscaphe.unil.ch/paolarattu/
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing