Titre

Projets scalaires et Géographies du racisme hydraulique, les cas de Los Angeles et Johannesburg

Auteur Yannick ROUSSELOT
Directeur /trice Frédéric Giraut
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse

La production du tissu urbain de toute ville est intimement liée à l'histoire de son

alimentation par des transferts d'eau. Ma recherche de thèse a comme objectif

d'étudier les relations entre l'urbanisation et les transferts d’eau. La comparaison des

enjeux de contrôle et d'allocation des flux d'eau transférés au profit des métropoles de

Johannesburg et de Los Angeles me sert à faire ressortir le caractère contingent des

processus politiques de production d'échelles autour de la ressource hydrique. Je vais

m'appuyer en premier lieu sur le concept de projet scalaire. Celui-ci va me permettre

de considérer les logiques scalaires à l'origine des projets de transferts d'eau mais

également les reconfigurations de relations entre territoires et entre groupes sociaux

qui en découlent.

De très importants travaux d'analyse ont été fait aussi bien sur mes deux cas d'étude

que sur des cas analogues dans le monde. Mais il existe une certaine carence dans

l'analyse transversale des effets des transferts d'eau qui se ferait conjointement dans

les espaces de prélèvement et dans les espaces d'usages, conjointement dans les

espaces ruraux et montagneux et dans les espaces urbains qui en dépendant pour leur

approvisionnement, conjointement au niveau local, régional et national, voire

international pour être à même de saisir les effets, tout à fait distincts et cependant

directement liés entre eux, sur ces différents espaces et les différents groupes sociaux

qui en dépendent.

Cette recherche se base essentiellement sur l'analyse de la production discursive

(rapports, règlements, tarification) des bureaucraties hydrauliques des deux

métropoles mais aussi à partir d'entretiens menés sur le terrain avec des acteurs clés

de ces bureaucraties.

La comparaison des enjeux de rivalités dans l’accès à l’eau dans les métropoles de

Johannesburg et de Los Angeles a comme objectif de faire ressortir les processus

politiques autour de la ressource hydrique. Il s’agit d’étudier les processus de

mobilisation et de formation de coalitions entre les acteurs étatiques, les différents

acteurs impliqués dans la gestion dans l'approvisionnement et la distribution d'eau

potable, les collectivités locales et les utilisateurs finaux, en particulier

l'agro-production et les ménages autour des logiques d'allocation des droits d'usages

des eaux de surface au sein de ces métropoles. Cela implique de suivre la matérialité

des infrastructures qui alimentent ces espaces urbains, que ce soit de grandes

structures hydrauliques, de type « Los Angeles Aqueduct » en Californie ou « Lesotho

Highlands Water Project (LHWP) » en Afrique australe, jusqu'aux enjeux plus fins de

distribution et d'accès à l'eau pour les habitants de ces métropoles. La politisation de

ces enjeux dans des termes de justice environnementale (Blanchon, 2009b; Holifield,

2010; Pulido, 2000) ou de « droits à l’eau » (Water Rights) (Sultana et Loftus, 2012) va

servir d’axe de comparaison des territoires hydrosociaux (Hoogesteger et al., 2016) de

ces deux villes.

Du point de vue de l’eau, la comparaison de ces deux villes permet de relever des

parallèles également très instructifs. Dans les deux cas, il s’agit de bassins de

population très importants implantés dans des territoires soumis à des climats

semi-arides sujets à des crises hydriques récurrentes. Et dans les deux cas également,

la réponse à ces contraintes a été la construction de conduites d'adduction très

importantes chargées de transporter de l’eau sur des distances considérables.

L'analyse des deux crises de sécheresse qui ont touché récemment ces villes permet de

faire le constat du caractère primordial de l'historicité des territoires hydrosociaux de

ces métropoles pour expliquer la manière dont ces crises sont apparues et ont été

gérées. L'étude de ce type de situation de pénurie est d'autant plus impérative que

03.09.2018 16:56:49 Page - 8 -

l'occurrence plus régulière semble assurée du fait des modifications d'hydrométrie liées

au changement climatique – comme les cas récents de pénurie des métropoles de Sao

Paolo et du Cap semblent également l'indiquer.

Statut au milieu
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing