Titre

Évolution du système de transport àl’échelle métropolitaine Cohésion, intégration et fragmentation territoriales dans le grand Téhéran

Auteur Alireaz Hashemi Behramani
Directeur /trice Prof. Laurent Matthey
Co-directeur(s) /trice(s) Dr. Alexandre Babak Hedjazi
Résumé de la thèse Le processus d’urbanisation généralisée sans formes, sans limites, sans respect de l’environnement naturel illustre en partie la quatrième révolution urbaine. Dans ce contexte d’urbanisation, le système de transport entretient et initie entre les espaces urbains des relations, directes ou indirectes, immédiates ou rétroactives, de nature causale ou congruente, sur le court, moyen et long terme, impactant fortement l’aire métropolitaine. Ainsi, le processus de métropolisation constitue le meilleur révélateur des nouveaux phénomènes de territorialisation, notamment les distorsions entre les espaces dont la conséquence est la fragmentation (spatiale, sociale, politique et économique) du territoire. Dans ce contexte, des stratégies et des outils innovants à l’échelle d’une région, tels que ceux relatifs à la mobilité et à l’usage du sol comme le Transit Oriented Development (TOD), ont émergé comme catalyseurs du développement territorial intégré. Téhéran ne fait pas exception à la règle. La ville, conforme à ce modèle de développement, illustre aujourd’hui une territorialisation étalée et fragmentée, en raison de ses systèmes politiques de développement, qui représente une pression majeure pour la population et l’environnement. Le système de transport n’est pas adapté à la croissance démographique de la région métropolitaine, principalement à cause d'un principe de développement axé sur le transport individuel et de l’impact des choix d’urbanisme gouvernés par des considérations politiques clientélistes. La politisation de la planification urbaine et la doctrine de développement territorial en cours créent des distorsions dans la reterritorialisation du grand Téhéran. La présente recherche doctorale analyse les causes de fragmentation territoriale de la capitale iranienne, en observant le développement du système de transport dans un processus de métropolisation sujet aux processus politisés et clientélistes. La planification multi-échelle et multidimensionnelle intégrant les nouveaux besoins, dont ceux liés à la mobilité et à la justice sociale, permet de minimiser les risques de développement à plusieurs vitesses d’une des plus grandes métropoles du Moyen-Orient.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing